Home > Zero Yen > Interviews > Interview : An Café

Interview : An Café

Le samedi 17 novembre dernier s’est déroulé un événement très attendu : le concert de An Cafe à Marseille. Une première pour la cité phocéenne ! C’est après de multiples péripéties et autres embûches, que votre team favorite de Zero Yen Média a obtenu pour vous cette interview, avec ce groupe fort sympathique et très reconnaissant envers tous ses fans !

Zero Yen Media : Bonjour, enchantés de vous rencontrer ! Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs qui ne vous connaîtraient peut-être pas encore (ce qui semble improbable) ?

Miku : Enchanté, je suis Miku au chant !
Kanon : Moi, c’est Kanon à la basse, ravi !
Takuya : Takuya à la guitare ! Bonjour !
Teruki : Bonjour, je suis Teruki à la batterie !
Yuuki : Et moi c’est Yuuki, au clavier! Enchanté !

ZY : Le groupe fut créé en 2003, comment vous est venue cette idée ? Ce nom ?

Miku : Au commencement, nous ne savions pas vraiment comment nous appeler. C’est Bou (Ndlr : ancien membre fondateur du groupe et guitariste), fan de courses équestres, qui souhaitait que le nom ait un rapport avec Manhattan Cafe, un de ses chevaux préférés.  C’est ainsi que Manhattan Cafe et Athletic Cafe sont devenus deux noms potentiels pour le groupe. Ne sachant pas ce qu’Athletic Cafe voulait dire, nous avons vérifié la signification dans le dictionnaire. Près d’Athletic, nous avons vu le mot Antique et nous nous sommes écriés : « Ah oui ! Antique Cafe ! Ça sonne bien ! Prenons ça ! ».

ZY : Après le départ de Bou, n’a-t-il pas été difficile de trouver de nouveaux membres et de s’habituer à votre nouvelle formation ?

Miku : C’était plutôt difficile car Bou était vraiment un bon guitariste. Nous avons visité beaucoup de petites salles de Tôkyô et des environs à la recherche d’un musicien aussi bon, c’était très très dur !

ZY : Le LIVE CAFE 2010 King of Harajuku Dance Rock ~Ikinarki Nyappy Legend~ du 4 janvier 2010 marque officiellement le début  d’une pause annoncée en 2009. Que retenez-vous de ce superbe live ?

Miku : Jouer au Budokan (ndlr : Nippon Budokan est une vaste salle dans laquelle se déroulent des événements sportifs et musicaux; les Beatles s’y sont produits par exemple !) fut pour moi la réalisation d’un rêve ainsi que l’accomplissement d’un but que je désirais ardemment atteindre.  Ce merveilleux concert marque, je pense, un nouveau départ également.
Teruki  :  Sur l’instant, je ne savais pas vraiment que faire; je n’en éprouvais pas vraiment l’envie. J’ai passé pas mal de temps à Akihabara à jouer aux jeux vidéo ! Ce n’était pas très intéressant ! (rires)
Yuuki : Ce fut vraiment une sensation bizarre car c’était une aventure formidable et le groupe me manquait déjà ! Il faut dire que nous étions tout le temps ensemble. Après ce concert, nous nous sommes ensuite occupés d’autres projets, plus personnels.
Kanon : Durant cette pause, j’ai dû réfléchir à ce que je désirais faire. Je souhaitais alors évoluer et m’améliorer d’avantage ainsi que travailler sur mes propres compositions.
Takuya : Je souhaitais me lancer dans la J-Pop mais cela n’a pas été possible et je n’ai rien pu sortir au final.

ZY : 2012, c’est votre retour sur les ondes. Plusieurs projets personnels se sont développés durant cette pause.  Quels étaient-ils ? [Ndlr : Miku chante avec son nouveau groupe Lc5; Takuya est membre de session pour Piko; Kanon joue dans kanon×kanon; Yuki a œuvré comme claviériste de session pour DACCO; Teruki a également aidé plusieurs groupes comme DOG in the PWO, Spyralcall  et ZORO.]

An Cafe : Il y en a eu beaucoup ! (rires)
Yuuki : J’ai pu jouer dans d’autres groupes et faire ce que j’avais envie de faire et montrer ainsi mes autres capacités artistiques.
Miku : Le fait d’avoir moins de pression et plus de temps m’a permis de chanter dans un autre groupe et de profiter d’une certaine indépendance.
Teruki : J’ai aussi travaillé sur d’autres choses mais c’est confortable de pouvoir revenir avec An Cafe, je me sens chez moi. Je peux facilement parler avec les autres membres et être moi-même.
Takuya : Pour moi, il n’y a pas vraiment de différence quand je joue avec tel ou tel groupe, j’ai donc travaillé avec d’autres formations.

ZY : “Amazing Blue” marque votre grand retour (très attendu) ! Comment vous sentez-vous ?

Miku : J’ai voulu faire quelque chose de différent pour cette chanson, qui n’est que le premier extrait d’un album à venir. Ce fut quelque peu difficile mais nous y avons mis tout notre cœur.

ZY : Après deux premiers live ANCAFESTA’12「SUMMER DIVE」, vous faites actuellement une tournée mondiale qui met en avant votre mini-album “Amazing Blue” et  marque ainsi votre retour sur le devant de la scène. Quels sont vos sentiments face à vos fans ?

Kanon : Nous leur sommes vraiment reconnaissants, ils nous sont restés fidèles et sont présents sur l’ensemble de la tournée. Ils ont attendu ces concerts depuis un certain temps déjà. Le fait d’être de retour sur la route dans différentes villes et de rencontrer à nouveau nos fans, nous ressentons tous une immense gratitude envers eux !

ZY : Quels souvenirs gardez-vous de vos récents concerts ?

Teruki : Je me souviens qu’en Pologne, le public a fait quelque chose de super; ils avaient tous apporté un objet rouge comme une écharpe ou un morceau de papier (chose que nous ne voyons qu’au Japon d’habitude).  J’étais très impressionné en montant sur scène !
Miku : À St Petersbourg, en Russie, quand nous étions en train de jouer la dernière chanson du concert, « Smile Ichiban Ii ♀ (スマイル一番 イイ♀), les fans ont préparé une grosse surprise pour nous; c’était une énorme banderole blanche avec un message écrit en japonais qu’ils tenaient à bout de bras au-dessus de leurs têtes. J’ai été très impressionné et touché par ce geste.

ZY : Vous avez l’habitude de beaucoup voyager pour vos concerts. À votre avis,  quelles sont les différences entre vos fans japonais et vos fans français ?

Teruki : Avant de faire notre break, je trouvais les fans étrangers plus enthousiastes que les japonais. Mais depuis le  Summer Dive au Japon, tous nos fans japonais étaient aussi enthousiastes car ils attendaient cela depuis longtemps. La réaction fut la même avec nos fans étrangers.

ZY : C’est votre premier concert à Marseille, quel est votre sentiment face à la rencontre de nouveaux cafekos (Ndlr : nom donné aux fans de An Cafe) ?

Takuya : C’est un vrai plaisir d’être ici ! De faire deux dates en France et rencontrer nos fans ! C’est super de jouer ici !

ZY : Un petit message à faire passer à vos fans dans l’hexagone ?

An Cafe (unanimes) : Merci pour tout ! On a déjà hâte de revenir le plus vite possible !

ZY : Merci à vous et bon concert !

An Cafe : Merci beaucoup ! À bientôt !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*