Home > Musique > Live Report : KAMIJO au Divan du Monde

Live Report : KAMIJO au Divan du Monde

Le 4 juillet dernier, KAMIJO s’est produit au Divan du Monde à Paris. Zero Yen Media était présent lors de ce concert unique en France.

kamijo 1

Habitué du public français, KAMIJO que l’on a pu voir de nombreuses fois avec son dernier groupe Versailles était dans la capitale pour une performance solo. Le lancement du concert est prévu pour 20h et, dès 19h les amateurs du chanteur se pressent pour faire la queue devant la salle de concert. Alors que les fans trépignent d’impatience, des fans project sont organisés où l’on propose notamment aux personnes de se faire prendre en photo pour composer un fanbook avec des petits mots sympathiques pour l’artiste. Beaucoup ont fait le déplacement de très loin et même de l’Europe entière pour le voir.

Le Divan du Monde ouvre ses portes et l’excitation se ressent. L’impatience gagne l’audience qui se met à scander de plus en plus fort : « Vive le roi ! » Le rideau se lève et le concert commence avec l’entrée des musiciens à commencer par le batteur Shinya (dir en Grey). Le guitariste Meku et le bassiste Ikuo suivent le pas avant l’entrée majestueuse de KAMIJO ovationné par la foule qui hurle encore et toujours : « Vive le roi ! », tout en agitant de nombreuses roses.

Le show débute avec le titre Yamiyo no Lion et, KAMIJO entre en communion avec l’auditoire. L’atmosphère est à son comble quand le chanteur s’approche au plus près du public et prend la parole avec un « Bonjour ! ». Quelques instants après nous pouvons entendre le morceau Moulin Rouge qui fait monter la température, d’autant plus que KAMIJO joue avec la foule, allant jusqu’à prendre les roses qu’on lui tend. Fuyu Tokyo résonne alors, seuls les inconditionnels de la première heure font le rapprochement avec Lareine. Une petite erreur de chanson soulignée avec humour par KAMIJO. Et c’est reparti. Tsuikui no mon amour fait retomber l’ambiance survoltée. Les fans balancent leurs bras au rythme de la musique quand d’un signe l’artiste fait régner le silence. A ce moment l’intro musicale de Presto démarre. C’est alors que Meku et Ikuo nous offrent une prestation de folie qui rend le public dingue. Les cris réchauffent l’atmosphère, le tout au rythme de la musique, puis c’est au tour des chansons Sacrifice of Allegro et Royal Tercet. A peine terminés les trois musiciens quittent la scène laissant KAMIJO seul. La suite du concert se fait plus douce avec Trésor. KAMIJO se rapproche du bord de la scène, s’assied tout en regardant toutes ses personnes venues pour le voir. Il s’ensuit le titre Graciozo qui ranime un peu le feu, des claquements de mains retentissent en cadence.

Meku, Ikuo et Shinya refont leur apparition sur les planches sous les ovations. La formation reprend du service avec la chanson Bastille, « Destroy the Bastille ! » : est scandé en chœur. Les fans prouvent leur amour pour le chanteur, en effet quelques heures avant le concert l’artiste leur avait demandé d’apprendre les paroles de ce titre. KAMIJO ne manque pas de montrer sa satisfaction et remercie son public dans la langue de Molière. La scène se vide et les cris du rappel jaillissent. Des objets préparés spécialement pour la star circulent dont un drapeau de la France recouvert de petits mots. KAMIJO et ses musiciens reviennent. Le show peut continuer, le chanteur prend alors le drapeau pour s’en faire une cape. Le final va être splendide avec les titres Unmei et Louis ~Enketsu no La Vie En Rose~. Le concert se termine sous les pétales de roses lancés par les admirateurs. KAMIJO présente tour à tour les musiciens. Shinya tout d’abord, dès lors les fans du batteur scandent son nom. Puis Meku et Ikuo sont également applaudis. KAMIJO et les trois musiciens tirent leur révérence sous la clameur.

KAMIJO a donné un spectacle de qualité devant des fans enthousiastes. Le Divan du Monde a vibré ce soir-là et, l’artiste n’a pas failli à sa réputation déjà bien assise dans le milieu musical nippon, chacun de ses shows étant un véritable délice. Les spectateurs étaient tous rêveurs et seront heureux de le retrouver en Europe et particulièrement en France pour une prochaine tournée.

Set List : Yamiyo no Lion, Moulin Rouge, Fuyu Tokyo, Tsuioku no Mon Amour, Gensou Trianon, Presto, Sacrifice of Allegro, Royal Tercet, Trésor, Grazioso, BASTILLE, Dying-Table, Sonata, Mangetsu no Adagio, Throne

Rappel : Unmei, Louis ~Enketsu no La Vie en Rose~

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*