Home > Jeux vidéo & High-tech > Jeux vidéo > [TGS 2018] « Days Gone » (PS4) : chair fraîche ou zombie fatigué ?

[TGS 2018] « Days Gone » (PS4) : chair fraîche ou zombie fatigué ?

Après Resident Evil 2 et Devil May Cry 5, continuons nos aventures TGS-iennes 2018 sur les terres de Sony et de son Days Gone exclusif à la PS4.

Au premier abord, difficile d’accéder à cette démo sans avoir pris rendez-vous auprès des services de presse de Sony… mais nous avons persévéré et nous avons pu nous y essayer pendant environ 15 minutes (après une bonne heure d’attente…).

Donc ce Days Gone nous embarque dans un monde post-apocalyptique à la The Walking Dead (la série TV et les comics) où les survivants luttent contre des créatures appelées Freakers. Mais que sont ces fichus Freakers me direz-vous ?! Et bien, ils sont le résultat d’une épidémie mondiale qui a liquidé une grande partie de l’humanité telle que nous la connaissons. Non seulement les anciens humains ont été infectés mais les animaux, comme les loups ou ours, n’ont pas été épargnés non plus (le jeu se déroule en pleine nature). Autant vous dire qu’il va falloir être sur ses gardes et se méfier de tout et tout le temps… On y incarne Deacon St. John, un ancien délinquant devenu chasseur de prime. Il devra mettre à profit tout ce qu’il pourra trouver pour se défendre et espérer survivre dans ce nouveau monde.

Autant vous l’avouer d’entrée de jeu : cette démo ne nous a pas vendu du rêve mais ne nous a pas complètement déçue non plus. Tout d’abord, le jeu est clairement encore en plein développement, en sont témoins certains bugs gênants (comme des freezes en pleine séquence d’action). La maniabilité nous a paru bonne mais la camera manuelle (stick droit) a vraiment besoin d’être retravaillée : elle bouge beaucoup trop rapidement et a un côté « gerbissime » pas agréable du tout. L’action en devient un peu illisible lorsqu’il faut être vif en plein combat. Heureusement que nous avons essayé la version facile de la démo dans laquelle nous nous sommes un peu ennuyé au final, même s’il était bien fun de fracasser le crâne des Freakers à coup de planches ! Mais comme nous ne pouvions choisir qu’un seul mode sur les deux proposés, impossible de juger les parties du jeu avec des vagues d’infectés comme nous avons pu le voir dans les premiers trailers.

Malgré ces reproches, si vous êtes toujours amateurs de zombies, cela s’annonce plutôt sympathique et pourrait être un bon défouloir en monde ouvert, à l’opposé de Resident Evil 2 et de ses couloirs claustrophobiques. Toutefois, la sortie étant prévue fin février, la partie graphique et technique nous a paru un peu à la traîne. On espère que la version testée datait de quelques mois déjà et que les équipes de développement mettront les bouchées doubles pour peaufiner le résultat final. De notre point de vue, c’est un wait & see de rigueur qui s’impose à ce jour.

Trailer TGS 2018

Conférence TGS 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.