Home > Jeux vidéo & High-tech > Jeux vidéo > [TGS 2018] « Devil May Cry 5 » : un épisode « al Dante » ?

[TGS 2018] « Devil May Cry 5 » : un épisode « al Dante » ?

Après DmC: Devil May Cry en 2013, la franchise action/aventure de Capcom est de retour sur PS4, XBox One et PC avec un cinquième opus en bonne et due forme.

Utilisant le même moteur graphique que RE2, le fameux RE Engine développé en interne par l’éditeur, ce Devil May Cry 5 (DMC5) débarquera lui aussi au premier trimestre 2019 (le 8 mars précisément). Il se déroule après les événements du deuxième épisode et avant le retour de Dante. On y incarne Nero qui revient comme protagoniste principal après avoir fait son entrée en tant que personnage jouable dans DMC4. Dans cette nouvelle histoire, il devra repousser une invasion de démons dans la ville de Red Grave City alors que ce bon vieux Dante n’est plus dans le monde réel. Il ne sera pas tout seul toutefois car le soi-disant disparu Dante (ce petit filou reviendra en fait du monde des démons) et un tout nouveau venu, V, le rejoindront dans son combat contre le mal plus tard dans le jeu.

Pour mettre fin aux hordes d’ennemis qui tenteront de lui barrer le chemin, Nero aura plusieurs armes à sa disposition : une prothèse appelée Devil Breaker qui permettra d’électrifier, de brûler ou d’envoyer des ondes de choc à ses détracteurs; les épées Rebellion et Red Queen mais aussi des armes à feu. L’ensemble de cet arsenal donne la possibilité de se battre de façons différentes : de ce fait, chaque joueur aura son style préféré et pourra s’adapter selon la situation qui se présentera à lui.

Bien que la direction graphique soit très bien faite et le jeu plutôt nerveux en général, on a ressenti un petit effet de déjà-vu avec ce DMC5. Techniquement et niveau jouabilité, nous n’avons aucun reproche particulier à lui faire, bien que l’action semble, à première vue, plus molle qu’un Bayonetta par exemple (c’est particulièrement évident lorsque Nero utilise ses flingues dans les airs). On ne peut nier que le soft soit beau : les décors sont particulièrement bien rendus. La difficulté semble bien dosée et nul doute que le challenge sera de la partie, surtout lors des combats contre des boss assez gigantesques et bien énervés ! On reste toutefois un peu sur notre faim : à tort peut-être ?!

Quoi qu’il en soit, si vous êtes en quête d’un bon jeu d’action des familles en début d’année 2019, DMC5 remplira sûrement ce rôle à merveille.

Trailer TGS 2018

Trailer Gamescom 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.