Home > Featured > Interview : MIREI (當山みれい)

Interview : MIREI (當山みれい)

Invitée pour les tremplins J-Music 2018 de Japan Expo, la jeune et sympathique MIREI (當山みれい) s’est prêtée au jeu des questions-réponses au micro de Zero Yen.

(An English version of this interview is available here)

Zero Yen (ZY) : Bonjour MIREI, pourrais-tu te présenter à nos lecteurs svp ?

MIREI : Je m’appelle MIREI, j’ai 19 ans. Je suis une auteur-compositeur interprète basée à Tokyo au Japon.

ZY : J’ai pu lire que tu as fait tes premiers pas sur scène à New York en 2011 dans le cadre d’une soirée open mic (scène libre). Peux-tu nous dire ce que tu as ressenti lors de cette première fois face au public ?

MIREI : C’était une salle qui s’appelle The Village Underground. Le public américain, tout particulièrement à New York, exprime ses sentiments de façon très ouverte. Tout le monde était très enthousiaste et ça a été une soirée très fun pour moi. C’est à ce moment-là que j’ai décidé de partir à NYC pour un an et d’y étudier.

ZY : Hey, je suis déjà allé au Village Underground ! (rires) C’est tout petit !

MIREI : Oui, c’est très petit mais c’était trop bien !

ZY : Après cela, tu as donc décidé d’étudier aux USA. Est-ce que tu as pu continuer à travailler sur ta musique là-bas ?

MIREI : Oui, je travaillais sur la pratique du chant, je faisais aussi partie d’une chorale gospel. J’étudiais également les maths. J’étais très douée en algèbre ! (rires)

ZY : Oh, je suis plutôt nul en maths ! (rires)

MIREI : J’étais nulle pour ça au Japon mais douée à New York ! (rires)

ZY : Comment as-tu vécu cette immersion dans un pays étranger ?

MIREI : C’était vraiment un choc culturel ! Par exemple, au Japon, le travail de groupe est généralement privilégié mais aux USA, c’est le travail personnel qui est le plus habituel. Quand on bossait en groupe aux États-Unis, cela ne se passait pas comme au Japon. Leur façon de faire est intéressante, chacun a sa propre opinion et ils n’ont pas peur de l’exprimer. Cela a eu une influence (positive) et m’a donné confiance en moi quand j’habitais aux USA.

ZY : Oui, au Japon, les gens sont souvent plus réservés ou calmes.

MIREI : Sincèrement, au Japon, les gens ont aussi leurs opinions mais ils ne les expriment qu’avec leurs amis proches.

ZY : Ton premier single aux USA (Tattoo) est sorti en 2013. C’était ton tout premier single en fait, non ? Peux-tu nous raconter comment s’est passée cette aventure ?

MIREI : Oui, c’était mon premier single. J’étudiais à l’étranger (à New York donc) et la personne avec laquelle je travaillais à ce moment-là m’a demandé si je voulais essayer de chanter mes propres chansons. J’avais fait plusieurs démos mais j’ai choisi Tattoo car j’adorais le son de ce morceau. Et aussi car elle avait un thème intéressant ! J’ai été influencée par la musique électro et je trouvais que c’était un très bon titre.

ZY : En fait, je me souviens d’avoir écouté l’un de tes CD au Japon. Quand j’ai vu que tu participais à Japan Expo, je me suis dit « oh mais je la connais ! » (rires)

MIREI : Ohhh, vraiment ?! Lequel ?

ZY : Il me semble que c’était This Way au magasin Tower Records.

MIREI : Merci beaucoup !

ZY : En écoutant tes chansons, on y décèle un attrait évident pour le R&B un peu old school. D’ailleurs, certaines de tes premières compositions comme Fallin’ Out font penser aux premiers titres d’Utada Hikaru de la fin des années 1990. Peux-tu nous dire quelles sont tes influences musicales (ou artistes favoris) ?

MIREI : Mon inspiration est mondiale, elle ne vient pas spécialement du Japon. Mon idole quand j’étais très jeune, c’était Britney Spears. J’ai aussi eu ma phase Christina Aguilera. Beyoncé et Lady GaGa aussi. L’artiste que j’aime le plus est Rihanna. J’adore ses prestations sur scène mais je n’avais aucune idée de la teneur de ses paroles ! (rires)

ZY : (rires) Parce qu’elle chante en anglais ?

MIREI : Oui ! Puis j’ai commencé à apprendre l’anglais et j’ai été très surprise par ses paroles !

ZY : En effet, elle a des paroles intéressantes !

MIREI : C’est vrai !

ZY : Il paraît que plus jeune, tu n’écoutais pas de J-Pop mais uniquement de la musique occidentale. Y avait-il une raison à cela ?

MIREI : Peut-être parce que j’aimais ce son là ? Bien sûr, j’ai grandi en écoutant Utada Hikaru. J’adorais aussi la musique japonaise de groupes des années 1980 comme Rebecca (レベッカ).

ZY : Des années 1980 au Japon, je ne connais quasiment qu’une seule chanson : Linda Linda du groupe The Blue Hearts, je crois ?

MIREI : Oh, je les adore aussi ! J’adore les groupes en général pour mes inspirations japonaises. Tu connais Kato Miliyah (加藤ミリヤ) ?

ZY : Oui, elle est très R&B.

MIREI : C’est ma senpai dans mon agence japonaise. J’ai grandi en écoutant sa musique. C’est probablement pour cette raison que j’ai décidé de travailler avec cette compagnie.

ZY : J’ai beaucoup aimé ta prestation sur scène. Était-ce ton premier show en France ?

MIREI : Oui, j’étais si nerveuse !

ZY : Tu avais l’air à l’aise pourtant ! (rires) Comment as-tu trouvé le public ici ?

MIREI : (rires) Merci ! Je cachais ma nervosité. C’était vraiment fun, j’ai trouvé que le public ici était assez similaire à celui de Tokyo : les gens m’écoutaient très sérieusement. Mais quand je leur demandais de taper dans leurs mains ou de lever les mains, ils me suivaient ! J’ai aussi fait une vidéo que j’ai postée sur mes réseaux sociaux.

https://www.instagram.com/p/BlAnA8DFS3P/?utm_source=ig_twitter_share&igshid=9c7nefzq02ne

ZY : Comment te prépares-tu avant un concert ?

MIREI : J’écoute souvent des morceaux instrumentaux, comme des musiques faites pour la TV. Je mets aussi quelques pastilles pour la gorge japonaises dans de l’eau chaude et je les laisse fondre.

ZY : As-tu une tournée de prévue bientôt au Japon ou dans le monde ?

MIREI : J’ai plusieurs concerts à Tokyo. Je vais me rendre à New York après Japan Expo. Puis je retourne au Japon où je vais participer à un festival sur la plage qui s’appelle Otodama Sea Studio. J’y chanterai avec plusieurs artistes, ça va être bien ! Vous pouvez aussi aller sur le site Bands in Town pour voir mes futurs concerts.

ZY : Aimerais-tu collaborer avec des artistes étrangers ? Lesquels ?

MIREI : OUI ! Timbaland, je l’adore ! J’aime aussi Justin Timberlake, je sais que ses chansons sont produites par Timbaland. Rihanna, si je pouvais, mais elle est trop sexy pour moi ! (rires) Je voudrais la rencontrer mais pas vraiment chanter avec elle (rires).

ZY : Parlons un peu de la France. As-tu eu le temps de visiter un peu ?

MIREI : Je suis allée aux Champs-Élysées, à la tour Eiffel. L’Arc de Triomphe aussi, il était immense ! Plus grand que ce que j’avais imaginé ! Tu es allé à New York ?

ZY : Oui, plein de fois.

MIREI : Est-ce que tu connais l’arche de Washington Square Park ?

ZY : Oui, j’adore ce parc !

MIREI : Je pensais que l’Arc de Triomphe serait de la même taille mais il était 10 fois plus grand ! C’est comme SkyTree à Tokyo, il est beaucoup plus grand que ce que l’on peut penser. Vous aurez mal au cou si vous essayez de les regarder d’en dessous (rires) !

ZY : Quel monument as-tu le plus aimé ?

MIREI : L’Arc de Triomphe !

ZY : Nous sommes un media situé dans le sud-est de la France, près de Marseille. Es-tu déjà venue par chez nous ?

MIREI : Non, pas encore.

ZY : Quels sont tes projets à venir dans les prochains mois ?

MIREI : Je prépare la sortie de mon nouvel album en août au Japon. J’ai chanté 2 chansons en anglais à Japan Expo et je prépare également un album en anglais pour les États-Unis. Il sortira partout donc je vous invite à l’écouter !

ZY : En Europe aussi donc ?

MIREI : Oui, dans le monde entier !

ZY : As-tu un message pour le public français ? Bonne chance pour la suite et a bientôt au Japon on espère !

MIREI : Je me suis beaucoup amusée à Japan Expo, merci d’être venus me voir ! Si ma musique vous intéresse, je vous invite à me suivre sur Instagram et Twitter ! Merci beaucoup.

***********************************

MIREI (當山みれい) sur Internet

Site officiel (japonais)
Site officiel (international)
Twitter officiel
Instagram officiel
Chaîne YouTube (Japon)
Chaîne YouTube (international)

***********************************

Remerciements

Un grand merci à MIREI pour sa gentillesse et sa spontanéité. Merci également à son management et au staff de Japan Expo de nous avoir accordé cet entretien.

***********************************

Bonus : extraits du showcase de Japan Expo (samedi 7 juillet 2018)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.