Home > Anime & Cinéma > Les stars japonaises du Poker

Les stars japonaises du Poker

C’est un paradoxe : alors que les casinos sont interdits au Japon, la Japan Poker League peut se vanter d’avoir certains des plus grands joueurs de poker à l’échelle mondiale.

Parmi eux, Naoya Kihara est la figure emblématique de cette nouvelle génération qui s’illustre autour du tapis vert. Son plus récent fait d’armes est aussi le plus prestigieux : en gagnant le tournoi des World Series of Poker 2012 à Las Vegas au mois de juin dernier, il est devenu le premier joueur de poker japonais à remporter le célèbre bracelet (et le pot de 512 029 dollars) ! Cet exploit a d’autant plus surpris les autres joueurs qu’il s’agissait seulement de sa seconde participation aux WSOP…

Désormais auréolé d’une renommée internationale, cet ancien enseignant du privé souhaite trouver un sponsor pour jouer dans d’autres événements prestigieux. Nul doute que les salles de poker en ligne vont se précipiter pour le recruter dans leurs équipes pro ! Âgé de 30 ans à peine, il semble promis à un brillant avenir…Kihara compte d’ailleurs profiter de sa notoriété pour devenir l’ambassadeur japonais du poker.

Les autres stars montantes ne manqueront pas de lui apporter leur soutien, Kim Wooka en tête. Native d’Osaka, cette belle jeune femme est aussi une figure de la Team Pro d’Everest Poker dans tout l’Asie. Son sang-froid à toute épreuve l’a amené à se choisir un pseudo très imagé puisqu’elle est connu en ligne en tant qu’ « Iceberg ». Dans la même veine, le leader charismatique de la Japan Poker Association, s’est aussi forgé une solide réputation. Hiroshi Shimamura a notamment terminé 6ème à l’Event 32 (Limit Omaha Hi/Lo) des 36ème WSOP et il a terminé 17ème des Crown Aussie Millions Championship (event 12 en No Limit Hold’em) en 2008.

Comme le souligne Kihara, la mauvaise image du poker est surtout liée à des préjugés culturels. Il explique que l’ancienne génération, à l’image de ses parents, n’a pas le même blocage avec les jeux d’argent lorsqu’il s’agit de mahjong, de backgammon ou de certains jeux de hasard. Les mœurs vont-elles finalement évoluer dans les années qui viennent ? Affaire à suivre…

 

Article écrit par Benjamin Durant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.