Home > Manga & Culture > Manga > Critique manga : Akumetsu

Critique manga : Akumetsu

À l’occasion de la réédition du titre chez Taifu Comics, notre rédac’ chef préféré se penche sur le cas d’Akumetsu, un super-héros atypique qui n’a rien à envier à ses petits camarades d’outre-Atlantique.

« Des voyous qui font preuve d’une violence débridée, des policiers qui ferment les yeux devant leurs exactions, des politiciens qui dilapident l’argent de l’état… La patience a des limites. » Le Japon, que dis-je, le monde a besoin d’un justicier !

Passé inaperçu lors de sa parution il y a quelques années, dans les rayons de nos dealers de mangas préférés, Akumetsu revient (encore une fois) à la vie grâce à Taifu Comics. Et au vu de l’actualité, force est de constater que le moment est plutôt bien choisi !

Les auteurs, Yoshiaki Tabata et Yûki Yogo, à qui l’on doit aussi le sympathique Wolf guy, nous dépeignent donc un Japon corrompu, sans foi ni loi, où seuls les plus forts règnent en maîtres. Ces derniers, écrasant, humiliant sans aucun scrupule les Japonais de seconde zone. Mais quand les temps sont durs et que l’heure de la revanche a sonné, apparaît alors Akumetsu (signifiant  « détruire le mal »), un justicier atypique (un mélange de Batman et de Charles Bronson pour vous faire une idée de l’animal) aux méthodes expéditives. Défendant les opprimés la nuit, le jour, Shô n’en est pas moins un étudiant lambda, sans grande ambition, avec bien sûr son lot de galères amoureuses inhérentes à tout super héros qui se respecte.

Notre jolie Mary Jane Watson des familles se nommera ici Shiina. Dès le premier chapitre, chers lecteurs, vous vous apercevrez que celle-ci n’a rien mais alors rien d’une innocente jeune fille. C’est d’ailleurs en la sauvant d’une bacchanale payée, bien sûr à nos frais, que nous apparaîtra devant nos yeux ébahis, notre sauveur des temps modernes arborant fièrement un masque de démon (qui cache d’ailleurs très peu son visage mais c’est déjà mieux que des lunettes). Personnellement, je pense qu’on devrait organiser ça à la rédac’ ! Enfin, je dis ça je dis rien !

Vous l’aurez donc compris, Akumetsu est de loin le super-héros le plus badass de la planète. À l’instar de ses homologues américains, notre défenseur des contribuables n’hésitera pas à se « cosplayer » en politicien, en flic ou même en yurei pour pouvoir s’infiltrer dans divers endroits avant de rendre sa « justice ». Ici, pas de gadgets et d’armures superflues, un flingue et une hache suffiront à notre serviteur. Ce qui nous vaudra quelques scènes gores d’anthologie où des bouts de corps humains, de cervelles voleront en éclats au fil des pages, le tout servi par des graphismes ultra-dynamiques. Là où Akumetsu passe, l’ennemi trépasse ! Notre chevalier masqué vit aussi avec son temps, précurseur de nos « loosers » de Prophecy, il utilise avec une certaine dextérité les médias pour rallier le peuple à sa cause.

Les tomes de cette série détonante s’enchaînent à vitesse grand V ! Et c’est, il faut bien l’avouer, avec un plaisir sadique que nous attendons de voir notre héros « au grand cœur » torturer ses proies. Au bout des trois premiers volumes, je n’ai malheureusement pas encore pu lire l’intégralité de la série, et même si quelques indices commencent à être judicieusement distillés, une pléthore de questions reste en suspens. Quelles sont les motivations de notre protagoniste ? Et surtout comment a-t-il acquis ses pouvoirs ? Des interrogations qui nous l’espérons ne resteront pas sans réponse. Petit bonus assez jouissif, de multiples références parsèment l’œuvre : du gunfight à la manière de John Woo en passant par une apparition charismatique en haut d’un building comme Batman, les grands enfants que nous sommes apprécieront à leur juste valeur ces petits clins d’œil.

Retrouvez donc dès maintenant le premier opus de cette série qui frappe fort en format starter, accompagné pour l’occasion d’une jaquette inédite, pour la modique somme de 3 euros dans toutes les bonnes crémeries de France et de Navarre.

Mais comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, les volumes 2 et 3 seront massivement distribués, histoire de vous donner envie de prolonger l’aventure démoniaque de ce super-héros décidément pas comme les autres !

Alors, si comme notre « cher » président, vous pensez que « le changement c’est maintenant »; il est temps de se procurer un tome d’Akumetsu mais cette fois-ci, le spandex n’est pas obligatoire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.