Home > Anime & Cinéma > Anime > Critique express : « Albator, Corsaire de l’Espace »

Critique express : « Albator, Corsaire de l’Espace »

Un nouveau rendez-vous sur le site de Zero Yen : les critiques express. Notre avis sur un film, un anime, un manga… en quelques lignes !

Albator, Corsaire de l’Espace de Leiji Matsumoto (Space Pirate Captain Harlock)

2977. Albator, capitaine du vaisseau Arcadia, est un corsaire de l’espace. Il est condamné à mort, mais reste insaisissable.  Le jeune Yama, envoyé pour l’assassiner, s’infiltre dans l’Arcadia, alors qu’Albator décide d’entrer en guerre contre la Coalition Gaia afin de défendre sa planète d’origine, la Terre.

Avis

Version cinéma de l’anime éponyme diffusé jadis sur Antenne 2, cet Albator version 2013 a débarqué à Noël dans les salles obscures françaises, paré de 3D et d’images de synthèse.

Attendu depuis longtemps, le long-métrage mettant en scène notre pirate préféré est-il à la hauteur de nos espérances ? Oui et non.

Visuellement, le film est très beau : passées les premières minutes où l’on a l’impression que les protagonistes sortent d’une cinématique d’un jeu PS2, on est rassuré ensuite par la qualité de l’animation ainsi que par les effets de lumière, particulièrement réussis lors des combats. On notera tout de même un certain fan service à la vue des personnages féminins de Mimay et Kei, dont la démarche dandinante semble faite pour attirer le chaland (un détail dont les mecs ne se plaindront pas !). Il faut aussi préciser que l’Arcadia, le vaisseau du capitaine Albator, est un modèle de design : orné d’une tête de mort à sa proue, il est tout simplement magnifique !

Ayant visionné le film en version originale japonaise, les voix des différents acteurs sont convaincantes. Toutefois, je ne saurais vous dire si l’on retrouve les Seiyū de l’anime original ou pas, n’étant pas incollable sur le sujet.

Venons-en maintenant aux points qui fâchent : le scénario et le rythme du film.

L’histoire, qui est plutôt classique je dirais, part un peu dans tous les sens avec de multiples twists (liés à un certain personnage dont je tairai le nom pour ceux n’ayant pas encore vu le long-métrage) qui ne sont pas vraiment utiles. La compréhension du film en prend un coup et certains d’entre vous pourront se lasser rapidement de ces retournements de situation peu crédibles.

Cela me permet d’enchainer sur le rythme de cet Albator 2013 : qu’est-ce que c’est mou ! Pourtant habitué des productions japonaises à la mise en scène plutôt lente, j’ai trouvé le film vraiment en dents de scie. Même les batailles, qui flattent la rétine, restent malheureusement plutôt ennuyeuses à regarder.

Bref, est-ce que je vous conseille cet Albator nouvelle formule ? Je dirais oui si vous êtes un fan incontesté du pirate de l’espace et non si vous souhaitez voir un space opera punchy avec de bons combats spatiaux.

Pour ma part, je reste très mitigé et regrette le résultat final qui me laisse sur ma faim.

Note : 2.5 / 5

Bande-annonce VOST

One thought on “Critique express : « Albator, Corsaire de l’Espace »

  1. En fait il faut se rendre à l’évidence : oui Albator c’est un personnage mega classe dans un univers génial mais globalement, si on enlève les deux première série c’est toujours chiant et mou. On dirait qu’il ne se passe jamais rien, c’est désespérant ! Pour ma part, le pilote de la 2eme série (L’Atlantis de ma jeunesse) restera ce que je préfère car il faut reconnaître que la première série a quand même mal vieilli et que la seconde est un peu inégale. Mais bon, il a la classe quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.