Home > Anime & Cinéma > Chronique J-drama : Shitsuren Chocolatier

Chronique J-drama : Shitsuren Chocolatier

Shitsuren Chocolatier est le dernier drama de la chaîne Fuji TV qui fait le tour de la toile depuis sa sortie en janvier 2014.

Cette série est adaptée du manga éponyme créé par la mangaka Setona Mizushiro. Bien qu’il soit souvent difficile de recréer l’ambiance d’une bande dessinée dans une série live, la mise en scène reste très fidèle à son support papier.

                                                                        ©Fuji Tv / ©MIZUSHIRO Setona / Shōgakukan

Titre: 失恋ショコラティエ / Shitsuren Chocolatier

Genre: Romance

Diffusion sur : Fuji TV

Début de diffusion : 13 janvier 2014

Musique : Bittersweet by ARASHI

On y retrouve Jun Matsumoto (Hana Yori Dango, Bambino) dans le rôle principal, Ishihara Satomi (Rich Man, Poor Woman) qui joue notre héroïne ainsi que les ravissantes Mizuhara Kiko (modèle pour les magazines Vivi et Seventeen) et Mizukawa Asami (Last Friends, Nodame Cantabile).

Notre héros Koyurugi Sota est un lycéen très gentil, peut-être trop, qui tombe éperdument amoureux de Takahashi Saeko, jeune fille insouciante qui aime s’amuser et collectionner les petits copains dans son lycée. Il tente tout pour attirer son attention et va jusqu’à s’inscrire dans le même atelier de crochet. Mais cette dernière ne le considère pas comme une cible potentielle et ne se souvient même pas de son nom. Sota ne se décourage pas et les efforts finissent par payer. Pendant la période de Noël, il arrive enfin à obtenir un rendez-vous avec la demoiselle et à l’embrasser. Ce qui en théorie signifie qu’il a conquit le coeur de la belle. Mais il n’en est rien, puisqu’il n’est qu’un remplaçant et qu’elle ne le considère même pas comme son petit ami. La raison ? Ça n’a pas été très loin entre eux. En effet, elle pense que seuls les hommes qui ont des rapports sexuels avec elle sont vraiment ses compagnons. Le jeune homme se fait donc larguer le lendemain de la Saint-Valentin, alors qu’il vient de lui offrir une boîte de chocolats faits par ses soins. Sachant si bien à quel point Saeko aime ces gourmandises.

C’est à ce moment-là que le titre de ce drama prend toute sa signification, puisque « Shitsuren » signifie en japonais « coeur brisé » mais pourquoi chocolatier ? Et bien tout simplement car Sota, par amour va partir à Paris dans le but de devenir chocolatier. Après quelques années d’apprentissage en France, il revient au Japon comme l’enfant prodige « le prince du chocolat » et ouvre sa propre chocolaterie au nom de Choco La Vie.

Il espère donc prendre sa revanche et voir revenir la femme qu’il aime auprès de lui. Ce qu’il n’avait pas prévu c’est que cette dernière est sur le point de se marier.

Le personnage principal de cette série Koyurugi Sota, est joué par Jun Matsumoto comme dit précédemment, il est très sentimental et trop gentil. Prêt à tout faire par amour pour sa « fée ». Il n’a même aucune fierté ni aucune estime pour lui car ses sentiments rythment sa vie et ses choix. On pourrait le trouver stupide de faire tout cela pour un amour à sens unique. Mais d’un autre coté cela le rend attachant et humain car chacun de nous peut plus ou moins se reconnaître à travers lui. Qui ne s’est jamais retrouvé à faire des choses dans le genre par amour ? Le drama tout comme le manga sont agrémentés des fantasmes de Koyurugi. Il est vrai que ce personnage est extrême mais finalement cela va-t-il payer ? N’y a-t-il qu’un pas entre les rêves et la réalité ?

On pourrait la croire sans cœur mais Takahashi Saeko, notre héroïne interprétée par Ishihara Satomi, est une femme sensible mais également une parfaite idiote perdue dans sa vie sentimentale. Bien qu’elle soit mariée, elle minaude beaucoup auprès de notre héros sans bien savoir ce qu’elle veut. Cette attitude n’est pas au goût de tout le monde notamment de Inoue Kaoruko, la collègue de travail de Koyurugi, qui, elle, est amoureuse de ce dernier mais n’ose pas lui avouer ses sentiments. Saeko est une « desperate housewife » qui aime attirer l’attention mais n’en reste pas moins fragile et attachante. Va-t-elle succomber au charme de notre héros ? Rien n’est sûr mais elle n’en reste tout de même pas insensible.

On y retrouve aussi Mizuhara Kiko, cette modèle du magazine de mode japonais Vivi. Cette jolie métisse américano-coréenne campe ici le rôle de Kato Erena, une artiste folle amoureuse d’un homme qui ne la connaît même pas. Elle devient très vite la confidente de notre héros car ils se comprendront très bien et formeront par la suite un couple de « sex friends » désespéré.

Les fans seront ravis de la présence de Jun Matsumoto dans ce drama. Les amateurs du genre quand à eux, seront également heureux de retrouver ce casting qui regroupe des acteurs connus dans le domaine.

                                                             © 2009 Setona MIZUSHIRO/SHOGAKUKAN

Sachez que le manga de Setona Mizushiro est actuellement édité en France par Kazé Manga sous le nom de Heartbroken Chocolatier. La série compte actuellement 7 tomes en France et au Japon, elle est toujours en cours de parution.

Pour conclure, voici le trailer qui fut diffusé sur les chaines TV nippones :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.