Home > Anime & Cinéma > Anime > Japan Expo et Kazé présentent « L’île de Giovanni »

Japan Expo et Kazé présentent « L’île de Giovanni »

Pour le 15e anniversaire de Japan Expo et les 20 ans de Kazé, découvrez en exclusivité le  nouveau film d’animation du studio Production l.G : L’île de Giovanni.

Adapté d’une histoire vraie, L’île de Giovanni raconte l’histoire des habitants de la petite Ile de Shikotan, annexée en 1945 par l’Union Soviétique. À travers le point de vue de deux petits garçons habitant l’île, le film retrace l’histoire de la cohabitation entre les familles russes et japonaises jusqu’en 1947 et les évènements qui suivirent…

Réalisé par Mizuho Nishikubo, ancien assistant réalisateur de Mamoru Oshiii, L’île de Giovanni est un projet de longue date de Shigemichi Sugita, le scénariste du film. Résultat de nombreuses recherches et témoignages, le film s’est inspiré de la vie de Hiroshi Tokuno, qui a vécu cette période avec son petit frère alors âgé de deux ans.

Pour donner vie à cette partie de l’histoire, méconnue du grand public, l’équipe du film a fait appel à de nombreux talents, dont celui de Santiago Montiel, directeur artistique français, pour les décors. Son style unique qui ressemble à des coups de pinceau, donne une atmosphère chaleureuse au film. Les personnages ont été créés par Atsuko Fukushima, qui a travaillé sur l’animation de Kiki la petite sorcière, ou Akira entre autres. Enfin c’est au sein du prestigieux studio Production l.G. (Ghost in the Shell, The Sky Crawlers) que cette équipe a donné vie à L’île de Giovanni.

D’après le scénario de Shigemichi Sugita, cette production réalisée par Mizuho Nishikubo est tirée d’une histoire vraie. Elle sera diffusée au cinéma à partir du 28 mai 2014.

Synopsis

1945 : Après sa défaite, le peuple japonais vit dans ¡a crainte de l’arrivée des forces américaines. Au nord du pays, dans la minuscule 11e de Shikotan, la vie s’organise entre la reconstruction et la peur de l’invasion. Ce petit lot de terre, éloigné de tout, va finalement être annexé par l’armée russe. Commence alors une étrange cohabitation entre les familles des soldats soviétiques et les habitants de l’île que tout oppose. L’espoir renaît à travers l’innocence de deux enfants, Tanya et Junpei…

Source : Kazé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.