Home > Anime & Cinéma > À bord du train fantôme de Kyoto

À bord du train fantôme de Kyoto

Si vous voyagez du côté de Kyoto cet été, tentez une expérience « rafraîchissante »…

Tokyo_Yokai_train_02

Pour se rendre dans la ville d’Arashiyama, située aux alentours de l’ancienne capitale du pays, 20 petites minutes sur la ligne Keifuku suffisent pour vous emmener au cœur de cette charmante commune de la campagne japonaise.

En temps normal, cette balade se révèle être apaisante… sauf si vous empruntez le train Yokai !

En effet, tous les étés, une rame de cette ligne se retrouve infestée par ces créatures démoniaques issues du folklore traditionnel japonais ! À ce jour, les horaires des trains Yokai n’ont pas encore été communiqués mais le site Kyoto no Sakura indique que le service démarrera au 1er août cette année.

Tokyo_Yokai_train_01

Cette rame spéciale ne circule bien évidemment que la nuit tombée, avec les stores clos et lumière noire de circonstance. Si vous ajoutez à cela une petite musique d’ambiance bien flippante, il y a de quoi se donner quelques frissons à bord. Mais attention, il est direct de la station de Shijo Omiya (Kyoto) à Arashiyama. Une fois à l’intérieur, pas d’excuse : vous serez prisonnier jusqu’au terminus !

Tokyo_Yokai_train_04

Ce voyage au pays des fantômes vous coûtera 200 yen par adulte (environ 1,50 euros) et 100 yen par enfant (environ 75 centimes d’euros). Et c’est encore moins cher si vous vous déguisez en Yokai ! Si le personnel de la gare trouve votre costume suffisamment convaincant, seule la modique somme de 50 yen (environ 35 centimes d’euros) vous sera demandée pour le trajet.

Tokyo_Yokai_train_03

Mais en attendant de préparer vos prochaines vacances dans le Kansai, voici une vidéo du train en action !

Source : RocketNews24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.