Home > Jeux vidéo & High-tech > Jeux vidéo > Test : Tales of Xillia 2 (PS3)

Test : Tales of Xillia 2 (PS3)

La série des « Tales of » s’est rapidement imposée comme une franchise de RPG de référence depuis Tales of Symphonia en Europe et aux États-Unis.Même si de nombreux opus sont restés inédits (Tales of Destiny 1 et 2, Tales of Heart, Tales of Innocence, etc.), Namco Bandai et le producteur de la série, Hideo Baba, sont désormais décidés à permettre aux joueurs occidentaux de ne plus rater le moindre épisode.

tales-of-xillia-2-jaquett-506065728fb37Nom : Tales of Xillia 2

Nom original : テイルズオブエクシリア2

Date  de sortie : 22 août 2014

Genre : J-RPG

Nombre de joueurs : 1 (jusqu’à 4 joueurs en combat)

Console : PS3

Site officiel (japonais)
Site officiel (français)

 

 

Tales Of Xillia 2 est, comme son nom l’indique, la suite directe de Tales of Xillia, paru chez nous le 9 août 2013. Près de 2 ans après sa sortie japonaise, le second volet débarque enfin dans nos contrées pour notre plus grand plaisir. Le premier opus avait déjà proposé une vision originale pour un épisode de la série en donnant la possibilité aux joueurs d’incarner Jude Mathis, un étudiant en médecine, ou Milla Maxwell, réincarnation humaine du maître des 4 esprits élémentaires du monde. Ce choix permettait de suivre le scénario de deux points de vue différents, avec des cut-scenes propres à chaque vision, la compréhension totale de la trame n’était donc possible qu’en finissant le jeu avec les deux protagonistes. Mais l’histoire n’était pas parfaite et manquait de profondeur sur la fin, donnant l’impression d’un développement fini contre la montre. Cette suite a donc pour but de permettre au joueur d’approfondir le scénario et de combler le manque de quêtes annexes, points négatifs de Tales of Xillia.

Après la magnifique animation d’introduction du célèbre studio Ufotable, sous une musique dynamique de la célèbre chanteuse Ayumi Hamasaki, l’aventure peut enfin commencer. Pas de panique pour ceux voulant se lancer dans Tales of Xillia 2 sans avoir suivi les débuts de Jude et Milla : vous aurez la possibilité de retrouver le condensé des événements précédents sous forme de cinématiques afin de ne pas être perdu lors de vos premiers pas.

Et pour cause, l’histoire prend place un an après la fin de la lutte contre Gaius. On y suit un jeune homme du nom de Ludger Will Kresnik vivant avec son frère Julius et son chat Rollo. Ludger se retrouve recalé à l’examen d’entrée de Spirius Corporation, une prestigieuse compagnie de développement. Déçu de ne pas pouvoir rejoindre son frère qui est déjà membre, il finira par se retrouver embarqué malgré lui dans l’attentat d’un train et fera la rencontre d’une jeune fille du nom de Elle Mel Marta. Cette dernière, qui cherche son père et doit se rendre à Canaan, trouvera un allié de poids en la présence de notre héros. À son contact, il va également développer un étrange pouvoir lui permettant de se rendre dans des mondes parallèles représentant des failles spatio-temporelles. Il pourra dans le même temps se transformer étrangement et posséder ainsi des capacités de combat hors du commun. Très vite, Ludger se retrouvera dans une aventure qui le poussera à capturer son frère qui aurait quelque chose à voir avec cet attentat.

Paye tes dettes Kresnik !

Malheureusement suite à cet événement, ce jeune duo fraîchement constitué devra en plus s’acquitter d’une dette de plus de 20 000 000 Gald (la monnaie du jeu), représentant les frais de soins dont ils ont fait l’objet. Cette somme pourra être remboursée au fil des événements du jeu.

L’histoire se décompose en plus de 16 chapitres racontant l’aventure de Ludger et Elle et peut se boucler en une vingtaine d’heures. Par ailleurs, l’histoire des autres protagonistes a déjà été pas mal développée dans le précédent volet vu qu’ils en étaient les héros. Ceux-ci ne bénéficieront que de chapitres optionnels permettant d’apprendre ce qu’ils sont devenus pendant l’année séparant les deux volets.

Un système de quêtes a été mis en place pour nous permettre de récolter un maximum de gald et ce, afin de rembourser plus facilement leurs soins. Le joueur bénéficiera donc d’une plus grande liberté afin de choisir lui-même quel montant il voudra reverser pour, tant bien que mal, effacer son ardoise. La totalité des quêtes annexes étant beaucoup plus chronophage que l’histoire principale, le jeu se bouclera pour les plus ardus en bien plus de 60 heures. Le « crédit » de nos héros ne pouvant être épuré que vers la toute fin du jeu. Il appartient au joueur de sélectionner les missions qu’il préfère, sans compter que les gald se récupèrent assez vite au cours de l’aventure. Évidemment si certaines quêtes ne sont pas accomplies dans un temps imparti (souvent avant de finir tel ou tel chapitre), celles-ci ne seront plus disponibles par la suite.

Seul problème, l’écran qui s’affiche sans prévenir (voir screen ci-dessus) nous rappelant que l’on a assez d’argent pour rembourser une partie de la somme due : cela pourra rapidement en agacer plus d’un, sans compter que cette quête annexe et ses missions sont tout sauf passionnantes. D’autres seront également disponibles ayant pour but de rechercher divers chats à travers les différentes cartes, etc. La durée de vie est conséquente pour ce nouveau RPG, ce qui ne pourra que ravir les habitués du genre.

Un air de déjà vu

Tales of Xillia 2 se voulant être une suite directe du premier, le joueur ne sera que très rarement en terre inconnue. En effet, la majorité des lieux seront déjà bien connus des habitués ayant complété l’aventure de Jude et Milla. Seuls quelques environnements inédits permettront de passer en mode exploration pour découvrir de nouvelles villes ou cartes dans les mondes Lieze Maxia et Elympios. Le bestiaire sera lui aussi repris en grande partie de son aîné, à l’exception de quelques boss.

La meilleure surprise reste cependant le fait de pouvoir retrouver tous les protagonistes de Xillia 1. Le joueur a donc la possibilité de choisir parmi plus de 9 personnages jouables différents pour constituer son équipe de 4, ce qui offre de nombreuses possibilités. En utilisant la sauvegarde de Tales of Xillia, on pourra récupérer la totalité des tenues achetées en DLC pour ce dernier (costume Idolm@ster, tenues de plages, Noël, etc.). Celles-ci seront utilisables sur les mêmes personnages dans Tales of Xillia 2, une bonne idée de la part de Namco Bandai.

Un action RPG de grande qualité !

La force des différents épisodes de la série est de proposer un système de combat propre à chaque opus. Celui de Tales of Xillia 2, très dynamique, est inspiré du premier volet et est appelé XDR-LMBS (Cross Double Raid Linear Motion Battle System). S’inspirant ? Pas vraiment, on pourrait dire que c’est exactement le même système qui a été transposé au second volet. Celui-ci se fonde sur le principe de duo, un personnage dit « maître » (donc le joueur) se lie à un autre qui sera appelé « esclave » qui dispose d’un bonus de soutien : Jude permet de nous relever, Milla permet d’immobiliser son ennemi, Ludger peut copier les capacités spéciales de soutiens de ses alliés, etc.

Les personnages combattant en duo, les combinaisons sont assez variées et chaque lien permet des combos en utilisant un arte spécifique selon l’esclave choisi. Une barre se remplie au fur et à mesure de l’utilisation de ces techniques qui, une fois pleine, permettra au joueur de faire des « chain Arte », c’est-à-dire enchaîner les techniques qu’il veut sans coût de mp pendant un temps très limité. C’est également le seul moment où le joueur pourra lancer un Mystic Arte ou Hi-Ougi, technique surpuissante dont dispose chaque protagoniste.

 

De plus, Ludger dispose de 3 armes bien distinctes pour lutter contre ses ennemis : double lames, pistolets, marteau. Chacune d’elle donne également droit à une façon de se battre unique, ce qui ne déplaira pas aux amateurs de J-RPG. Pendant un laps de temps limité par combat (dépendant d’une jauge qui augmentera au fil des événements), notre héros peut aussi se transformer en une forme appelée « Chronomatus », utilisable grâce à la montre à gousset de son frère récupérée au cours de l’attentat.

Le pouvoir du choix 

Autre nouveauté de ce volet, le joueur peut choisir les réponses de Ludger via un écran dédié (cf. photo) lors de ses interactions avec les autres protagonistes car celui-ci est muet, une première dans la saga. Système de choix oblige, ces dernières influeront sur les nombreuses fins présentes dans le jeu mais aussi différentes cinématiques. Cela permet encore d’allonger la durée de vie et de donner envie de découvrir les différentes facettes de l’aventure. Un système d’affinités a également été mis en place rendant la tâche encore plus passionnante. En fonction de vos réponses, les relations avec les différents héros de Xillia évolueront, le but étant d’atteindre un degré d’affinité maximum afin de débloquer divers bonus. Des mini jeux sont également inclus, ce qui ne surprendra guère les habitués de la série.

Malheureusement, on a souvent l’impression que les autres personnages font évoluer seuls l’aventure malgré les choix du joueur; Ludger ayant en effet des expressions n’allant pas dans le sens de certains de nos choix. De plus, le fait d’avoir un héros muet et inexpressif peut aussi en surprendre et en décevoir certains. C’est pour cette raison que Namco Bandai a décidé de proposer une voix à Ludger en New Game +, une fois le jeu terminé.

Un scénario mature

En plus d’approfondir grandement le monde de Xillia, le jeu dispose d’un scénario bien plus sombre que son prédécesseur. On ressent d’ailleurs au fil de l’aventure que l’équipe de production a sûrement inclus dans cette suite bon nombre d’idées n’ayant pas pu être ajoutées à l’époque, faute de temps de développement. Cela donnait l’impression de voir s’enchaîner les événements un peu trop rapidement avec un manque de quêtes annexes sur la fin. Les fans seront donc heureux de retrouver Milla et les autres tout en découvrant les ficelles des mondes du jeu.

Graphiquement, le jeu est très beau, même si on pourra reprocher par moment des cartes un peu vides, ce qui pourra décevoir les plus pointilleux. Le moteur graphique utilisé est le même que celui de son prédécesseur mais améliore certains points comme celui des cut-scenes qui sont bien plus réussies. Des séquences d’animation sont aussi incorporées et sont de toute beauté. La bande son est en grande partie reprise du premier Tales of Xillia. Si elle permettra aux joueurs de se replonger dans l’ambiance de ce dernier, elle pourra aussi décevoir par son manque de surprise.

 

Un manque pour les fans…

Un autre point négatif, en plus de l’effet déjà vu des lieux et du bestiaire, est celui de l’absence des voix japonaises au profit d’un doublage anglais passable. Sachant que Tales of Symphonia Chronicles sorti juste avant proposait un système de dual audio, il est regrettable que ce nouveau jeu ne dispose pas du même avantage. Espérons que Namco Bandai entendra l’appel des fans de la saga souhaitant que les doublages japonais soient inclus dans les prochains jeux localisés comme Tales of Zestiria.

Les +

  • Un scénario plus mature
  • Un système de combat dynamique
  • Des graphismes et des séquences d’animation soignés
  • Une durée de vie conséquente
  • Des idées approfondissant le premier opus

 

Les –

  • L’absence des voix japonaises
  • La dette qui pourra en agacer plus d’un
  • Le mutisme de Ludger
  • Le manque de renouveau (map, bestiaire, musique)

 

Note globale : 16/20

Conclusion : malgré ses défauts dû à son statut de « suite », Tales of Xillia 2 permettra aux fans du premier opus de se plonger avec passion dans la quête de Ludger et d’Elle, tout en découvrant les secrets du monde déjà développé dans Tales of Xillia. Par ailleurs, le jeu se veut bien plus complet, plus libre et plus sombre encore que son prédécesseur.

Si le jeu vous a plu :

Pour les fans de la saga, Tales of Symphonia Chronicles est disponible depuis quelques temps sur PS3 : il contient Tales of Symphonia et sa suite. Les possesseurs de PS Vita quant à eux, pourront se tourner vers Tales of Heart R sortant le 14 novembre 2014. Pour les possesseurs de Nintendo 3DS, l’excellent Tales of The Abyss pourra contenter leur soif de RPG.

Droits d’auteur

© MUTSUMI INOMATA
© KOSUKE FUJISHIMA
Tales of Xillia™2 & © BANDAI NAMCO Games Inc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.