Home > Manga & Culture > Manga > « Darker than Black » : la renaissance d’une série culte chez Ki-oon

« Darker than Black » : la renaissance d’une série culte chez Ki-oon

Les éditions Ki-oon annoncent l’arrivée dans leur catalogue du titre-phare de Yuji Iwahara (Dimension W), Darker than Black.

Darker_than_black_ki-oon_01

Basé sur la célèbre série animée produite par le studio Bones (Cowboy Bebop, Fullmetal Alchemist), le manga Darker than Black est un thriller futuriste en quatre tomes à l’univers fascinant. Bien plus qu’une simple adaptation, puisque Yuji Iwahara n’est autre que le créateur original des personnages de l’anime, le manga retrace une enquête 100 % inédite, parfaitement accessible aux néophytes ! Plongez au cœur d’un Tokyo futuriste et dévasté pour des chasses à l’homme haletantes !

Darker than Black – sortie du tome 1 le 12 février 2015

Voilà 10 ans maintenant qu’un champ de force d’origine inconnue, la Porte des Enfers, s’est dressé autour de Tokyo. Ce mystérieux bouleversement s’est accompagné de la mutation de nombreux humains en êtres dotés de pouvoirs surnaturels, les Contractants. Ces implacables machines à tuer sont souvent employées illégalement par certaines organisations mafieuses, voire quelques organismes d’État, pour s’acquitter des basses besognes…

Si leur existence reste une rumeur pour le grand public, c’est en partie grâce à la Section 4, une brigade d’élite créée dans le but de surveiller et d’appréhender les Contractants pour empêcher leur circulation au sein de la société civile. Pour Misaki Kirihara, jeune et brillant lieutenant de la Section 4, les dernières semaines n’ont pas été de tout repos : un mystérieux Contractant erre dans les rues de Tokyo et dupe ses victimes, des humains au bord du suicide, en leur proposant de les aider dans leur quête de vengeance.

La série culte Darker than Black fait son grand retour en manga dans une enquête policière sombre et ébouriffante en 4 tomes ! Aux manettes : le talentueux Yuji Iwahara (Dimension W), créateur original des personnages de l’anime.

Source : Ki-oon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.