Home > Manga & Culture > Manga > « BESTIARIUS » : la licence événement d’un auteur phare de Kazé Manga

« BESTIARIUS » : la licence événement d’un auteur phare de Kazé Manga

Kazé Manga annonce l’acquisition du nouveau titre de Masasumi Kakizaki : BESTIARIUS !

BESTIARIUS_Kaze_01

Découvert en France avec l’excellente fresque Rainbow, Masasumi Kakizaki a su imposer son style graphique riche et unique à travers toutes ses œuvres (Hideout et Green Blood).

Sa nouvelle série, BESTIARIUS, a débuté en février 2011 avec deux chapitres pré-publiés dans le magazine Shônen Sunday de Shôgakukan.

Kakizaki nous régale en cloisonnant dans l’arène les créatures légendaires qui constellent l’Heroic Fantasy : Cyclopes, Béhémoths, Manticores, Minotaures, Wyvernes… Le mangaka de Rainbow laisse libre cours à son talent et nous propose autre chose qu’un simple manga mais bel et bien une œuvre graphique détonante !

Rendez-vous le 7 octobre 2015 en librairie pour découvrir les héros de BESTIARIUS dans les deux premiers tomes de cette nouvelle saga qui sortiront simultanément.

Synopsis

Ier siècle après Jésus-Christ, l’Empire romain est à son apogée et ses légions soumettent une à une les dernières contrées où monstres et humains vivent encore en paix. Criminels, innocents, orphelins, demi-humains, wyvernes

Tous constituent les rangs d’esclaves guerriers jetés dans l’arène et forcés de s’entre-tuer pour divertir la foule romaine avide de sang et son Empereur : Domitien. Parmi ces combattants se trouvent des gladiateurs qui affrontent fauves et créatures légendaires : on les appelle les “Bestiari”. Or, certains d’entre eux, comme Finn ou Zenon, ont été élevés aux côtés de ceux qui, aux yeux de Rome, ne sont que de simples bêtes, et ils comptent bien retourner leurs armes contre leurs geôliers… et même contre l’Empire tout entier !

Source : Kazé Manga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.