Home > Featured > Interview exclusive : FAKY

Interview exclusive : FAKY

Il y a quelques semaines à Tokyo, j’ai eu la chance d’interviewer les demoiselles du groupe FAKY ! Petit compte-rendu de cette entrevue.

FAKY_20151021_small
De gauche à droite : Lil’ Fang, Anna, Akina, Mikako

(An English version of this interview is available here)

Zero Yen (ZY) : Bonjour FAKY, c’est un grand plaisir de vous avoir avec nous aujourd’hui ! Pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Anna : Bonjour, je m’appelle Anna et j’ai 23 ans. Je suis la plus âgée du groupe et je suis la leader de FAKY. Je suis née en Nouvelle-Zélande, j’ai grandi à Hong Kong et aux Philippines. Je suis revenue habiter au Japon quand j’avais 10 ans. J’étais aussi dans une comédie musicale lorsque j’avais 11 ans. C’est à ce moment-là que j’ai débuté dans la musique.

Lil’ Fang : Je suis Lil’ Fang, j’ai 22 ans. Avant de rejoindre FAKY, je chantais déjà dans des boîtes de nuit. Chanter est ma passion, j’adore ça !

Mikako : Je suis Mikako et j’ai 21 ans. Je suis originaire de Fukuoka, ville située sur l’île de Kyushu. Je suis venue sur Tokyo il y a 3 ans pour démarrer l’aventure FAKY. J’adore la mode.

Anna : Oui, c’est la plus fashion de nous toutes !

Akina : Mon nom est Akina, j’ai 16 ans et je suis la nouvelle membre de FAKY. Je suis née en Californie mais à cause du travail de mon père, j’ai beaucoup déménagé étant plus jeune : en Arizona, en Floride, etc. J’ai décidé de venir habiter au Japon il y a environ 1 an pour rejoindre FAKY. J’adore danser et chanter.

ZY : Je suis sûr que la majorité de nos lecteurs ne connaissent pas la signification du mot FAKY. Pourriez-vous nous éclairer ?

FAKY : Comme vous pouvez le deviner, c’est un dérivé du mot fake (faux en anglais). Nous l’avons choisi car nous souhaitions nous lancer le défi d’être authentiques, d’apporter quelque chose de vrai à l’industrie musicale japonaise.

ZY : D’une certaine façon, j’ai envie de vous comparer aux Spice Girls ! Mais ne vous inquiétez pas, c’est un compliment car vous semblez être un groupe féminin fort et plein de confiance ! J’ai l’impression que vous souhaitez véhiculer le même message aux jeunes filles. Quel est-il ? S’applique-t’il aussi aux garçons ?

Akina : Nous avons toutes un âge différent donc le message peut varier pour chacune d’entre nous. Pour ma part, je souhaite inspirer les gens de mon âge. C’est un moment difficile de notre vie car nous ne savons pas vraiment ce que nous voulons faire quand nous serons adultes. Je veux qu’ils puissent choisir quelque chose qui les rend heureux.

Anna : Mon message s’adresse à la fois aux filles et aux garçons. Je voudrais qu’ils aient confiance en eux et qu’ils soient bien dans leur peau. C’est normal d’être différent, nous le sommes tous avec nos propres personnalités. Je pense que c’est important pour les gens plus jeunes mais aussi pour ceux de notre âge ! *rires*

FAKY_Shibuya_Feb_2016

ZY : Je trouve qu’il est très intéressant que votre musique s’adresse à la fois à l’Asie et au monde occidental puisque vous chantez en japonais et en anglais. Êtes-vous surprises que les gens qui ne parlent pas japonais écoutent vos chansons ?

FAKY : Oui, c’est très surprenant ! Bien entendu, nous adorerions nous exporter à l’international. Quand nous recevons des commentaires de France, de Singapour ou de Turquie, nous nous disons « mais comment nous avez-vous découvertes ?! ». C’est vraiment intéressant et incroyable d’avoir ces messages du monde entier.

ZY : Pensez-vous que vous allez collaborer avec des artistes occidentaux à l’avenir ?

FAKY : Ce serait juste génial ! Nous l’espérons de tout cœur.

ZY : En parlant de collaboration, vous avez sorti récemment un single avec le groupe FEMM qui s’appelle No boyfriend. Pouvez-vous nous en dire plus sur celui-ci ?

FAKY : Au départ, c’est une chanson électro sortie en 2014 de Sak Noel, qui est un DJ et producteur espagnol. Nous avons enregistré une version japonaise de ce titre. Comme vous pouvez le voir, le clip est aussi très japonais par rapport à l’original : il a été tourné dans un karaoke. On y montre la mode de Tokyo avec les jolies filles de FEMM qui portent des uniformes scolaires.

Les paroles ont été aussi modifiées pour l’occasion : nous avons ajouté des expressions très à la mode comme tera kawaii (テラかわいい) et choi sexy (ちょいセクシー). Choi (ちょい, un peu) et tera (テラ, beaucoup) sont des mots utilisés essentiellement par les jeunes filles japonaises et les gens plus âgés ne savent probablement pas qu’ils existent ! *rires*

ZY : J’apprécie beaucoup le fait que l’électro soit votre genre de prédilection. Je me souviens que le titre Better Without You avait de super remixes comme celui de REMO-CON. Est-ce que vous vous voyez travailler avec des DJ ou producteurs français un jour ? Nous avons de grands artistes comme Daft Punk et d’autres !

FAKY : Bien sûr, nous le souhaitons ! Les Daft Punk sont géniaux ! Si vous pouvez nous les présenter…

ZY : J’aimerais bien mais malheureusement, Zero Yen n’est pas aussi célèbre que ça ! *rires*

ZY : Puisque nous parlons de styles de musique, vous écoutez quoi ? Quels sont les artistes qui vous inspirent ?

Lil’ Fang :  J’aime bien twenty one pilots, je crois qu’ils sont assez populaires aux USA en ce moment. C’est un groupe alternatif, ils utilisent des bruitages de jeux vidéo ainsi que des sons acoustiques dans leurs chansons.

Akina : En général, j’ai 2 humeurs différentes musicalement. Lorsque je souhaite me détendre, j’écoute du R&B comme The Weeknd et BANKS. Si je suis plutôt d’humeur acoustique ou triste, ce sera du Ed Sheeran ou du Adele.

Mikako : Je n’écoute quasiment que de la musique japonaise mais actuellement, il y a une artiste suédoise que j’aime beaucoup et qui s’appelle Zara Larsson.

Anna : J’écoute Sam Smith, The Weeknd, Jess Glynne. J’adore les gens avec des voix uniques et la musique qui m’apaise.

FAKY : Nous sommes toujours à la recherche de nouveaux sons en général pour nous inspirer.

ZY : J’aimerais évoquer vos origines. Je sais qu’Anna a grandi en Nouvelle-Zélande et qu’Akina est originaire de Californie. Pouvez-vous partager votre sentiment d’avoir grandi à l’étranger ou en tant que métisse japonaise ? Était-ce une chose difficile ?

Akina : Je n’ai jamais eu de problème en grandissant en tant que métisse. La plupart du temps, c’est vrai que les personnes en partie japonaises sont stéréotypées et les gens essaient toujours de les faire appartenir au « bon » groupe de personnes. Mais ce n’a pas été du tout le cas pour moi. Je fais toujours de mon mieux pour me faire des amis et j’essaie de ne pas juger les gens sur leur apparence mais sur leur personnalité. J’espère que les autres me traiteront aussi de cette façon.

Anna : Moi non plus, je n’ai jamais eu à lutter contre ce genre de chose en étant quelque peu différente. Je pense que j’ai pris l’habitude de me sentir un peu singulière par rapport aux autres. Je n’essaie pas de me fondre dans la masse. Je reste juste moi-même et cela me convient parfaitement.

ZY : Mikako et Lil’ Fang, vous êtes japonaises toutes les deux. Est-ce que vous trouvez que l’apprentissage de l’anglais est difficile ? Qu’est-ce que vous aimez ou n’aimez pas dans cette langue ?

Mikako : C’est vraiment difficile d’avoir une bonne prononciation, j’essaie de m’entraîner le plus possible mais c’est dur. Quand nous avons démarré FAKY, je ne comprenais pas du tout mais avec le temps, je me suis habituée à écouter de l’anglais régulièrement. Lorsque les gens parlent maintenant, je comprends à peu près de quoi ils parlent. Petit à petit, je m’améliore.

Lil’ Fang : C’est pareil pour moi. Le japonais et l’anglais utilisent des sons très différents donc j’essaie de m’y faire. Je pense être plutôt douée pour l’écoute et je regarde toujours des séries TV en anglais. Parfois, je peux comprendre une conversation en anglais mais je réponds en japonais ! *rires*

ZY : Revenons maintenant à la musique : fin 2015, le nouveau FAKY a dévoilé 3 nouveaux morceaux : Afterglow, You et Candy après plusieurs mois de silence. Comment avez-vous vécu ce retour ?

FAKY : Après une année d’absence, tout semble si irréel. C’est difficile de se rendre compte que nous sommes enfin de retour et que les gens écoutent toujours notre musique. Mais c’est comme si nous commencions quelque chose de tout nouveau, un autre chapitre de FAKY. Nous sommes très heureuses d’être à nouveau sur scène !

Akina : C’est un peu différent pour moi en tant que nouvelle recrue. Je suis venue habiter au Japon l’an dernier et j’ai rencontré tout le monde à ce moment-là. Les filles et moi-même nous sommes préparées pendant presque une année entière. Et tout d’un coup, on se retrouve sous les feux de la rampe et c’est une chose vraiment toute nouvelle pour moi. Mais les fans ont été très chaleureux et m’ont très bien accueillie ! Je ne m’y attendais pas et c’était une très bonne surprise.

ZY : Le nouveau clip de You, bien que simple, est vraiment très sympa. Quelle en était l’idée directrice ?

FAKY : En fait, nous souhaitions que ce PV représente Tokyo en général, comme les lumières d’une grande ville de nuit. Nous avons aussi ajouté des danseurs avec des masques de renard, ils faisaient très japonais car le renard est considéré comme un animal traditionnel ici. La mode que vous voyez dans ce clip est celle qui est actuellement en vogue ici, c’est un style 100% Tokyo. C’est d’ailleurs plus ou moins notre thème récurrent.

ZY : Oui, j’ai remarqué que vous avez choisi des lieux comme Shibuya et Harajuku qui sont très réputés pour leur mode.

FAKY : Oui, tout à fait !

ZY : Que peut-on attendre de la part de FAKY pour 2016 ? Un nouvel album ? Une tournée ?

FAKY : De nouvelles chansons vont arriver bientôt. Cette année, nous avons l’impression que nous allons pouvoir sillonner les routes de l’archipel et rencontrer nos fans plus souvent. Jusqu’à présent, nous n’avons fait que quelques concerts dans Tokyo alors nous sommes impatientes de nous rendre dans les autres préfectures du Japon.

ZY : Bien évidemment, nous adorerions vous voir en concert en France ! Des projets pour venir nous rendre visite ?

FAKY : Pas dans l’immédiat mais si une opportunité se présente, nous voudrions vraiment venir en France !

ZY : D’ailleurs, êtes-vous déjà allées en France ?

FAKY : Non…

ZY : Qu’est-ce vous connaissez ou aimez à propos de notre pays ?

FAKY : Nous ne connaissons pas beaucoup la France mais nous pensons que le français est une langue très sexy.

Anna : J’aimerais beaucoup l’apprendre !

ZY : Est-ce que vous connaissez quelques mots ou expressions françaises ?

Anna : Hmmm… Je m’appelle Anna, je suis japonaise. Bonjour. Au revoir ? Je t’aime ! (en français). C’est tout ce que je sais. Vous pouvez nous apprendre quelques mots ? Est-ce qu’il existe une expression pour good luck en français ?

ZY : Oui, on dit bonne chance en français.

FAKY : Bonne chance ! (en français) C’est cool !

ZY : Pouvez-vous nous parler un peu de vous ? Quels sont vos hobbies par exemple ?

Mikako : J’aime voir mes amis, regarder la TV et faire du shopping toute seule. J’aime bien avoir du temps pour moi-même.

Lil’ Fang : J’aime les anime comme Evangelion, Shingeki no Kyojin (L’Attaque des Titans) et Tokyo Ghoul. Je peux les regarder n’importe où et n’importe quand sur mon téléphone.

ZY : Vous connaissez One-Punch Man ?

Lil’ Fang : Ah oui, c’est très drôle ! *rires*

Anna : Lil’ Fang sait très bien faire des voix d’anime !

ZY : Oh c’est vrai ?! Vous pouvez en faire une ?

Lil’ Fang : Hi, I’m Lil’ Fang! (en anglais avec une voix d’anime mignonne et très aiguë) *rires*

ZY : C’était vraiment très ressemblant ! Bravo !

Akina : Chanter et danser sont vraiment mes hobbies mais lorsque j’ai un peu de temps libre, j’aime bien rester chez moi et regarder des films toute la journée. J’aime aussi passer du temps avec ma sœur, nous sommes très proches.

Anna : Pareil pour moi, j’aime rester à la maison et regarder des films. J’adore ma sœur, c’est ma meilleure amie. J’aime beaucoup mon chien aussi ! J’apprécie la photographie, j’ai toujours mon appareil sur moi. Bien sûr, j’ai mon téléphone mais j’adore utiliser mon appareil photo reflex.

ZY : Nous voici arrivés à la dernière question ! Est-ce que vous avez un message particulier à transmettre à vos fans français (et européens) ?

FAKY : Nous vous remercions très fort pour votre soutien de l’autre bout du monde ! Nous ne sommes pas encore allées en France mais nous adorerions venir et vous rencontrer un jour. Nous espérons que nos fans français deviendront de plus en plus nombreux. Merci de parler de notre musique autour de vous !

Anna : JE T’AIME ! (en français)

ZY : Merci beaucoup FAKY ! Bonne chance pour la suite et à très bientôt !

***********************************

FAKY sur Internet

Site officiel
Twitter officiel / Anna / Akina / Mikako / Lil’ Fang
Page Facebook officielle
Chaîne YouTube
Articles Zero Yen Media

***********************************

Remerciements

Un très grand merci à Anna, Akina, Mikako et Lil’ Fang pour leur gentillesse et leur disponibilité. Merci également au management de FAKY sans qui cette interview n’aurait pas été possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.