Home > Anime & Cinéma > Anime > Les films japonais au cinéma : mai 2017

Les films japonais au cinéma : mai 2017

Découvrez les productions japonaises actuellement en salles en France pour ce mois de mai 2017.

Après la tempête (海よりもまだ深く) de Kore-eda Hirokazu (是枝 裕和)

Réalisateur du magnifique Tel père, tel fils (そして父になる) ou encore Notre petite sœur (海街diary), Kore-eda Hirokazu revient dans les cinémas de l’hexagone avec son dernier long-métrage en date intitulé Après la tempête (海よりもまだ深く). Ce film faisait partie de la sélection Un certain regard du Festival de Cannes 2016.

Synopsis :
Malgré un début de carrière d’écrivain prometteur, Ryota accumule les désillusions. Divorcé de Kyoko, il gaspille le peu d’argent que lui rapporte son travail de détective privé en jouant aux courses, jusqu’à ne plus pouvoir payer la pension alimentaire de son fils de 11 ans, Shingo. A présent, Ryota tente de regagner la confiance des siens et de se faire une place dans la vie de son fils. Cela semble bien mal parti jusqu’au jour où un typhon contraint toute la famille à passer une nuit ensemble…  (source : Allociné)

Sorti depuis le 26 avril 2017

Sayōnara (さようなら) de Fukada Kōji (深田 晃司)

Autre film à avoir fait le tour des festivals, Sayōnara (さようなら) est sorti en 2015 au Japon et est signé par Fukada Kōji (深田 晃司) en tant que réalisateur et scénariste. Son projet le plus récent (2016), Harmonium (淵に立つ) a reçu le Prix du Jury au Festival de Cannes 2016 dans la section Un certain regard.

Synopsis :
Dans un avenir proche, le Japon est victime d’attaques terroristes sur ses centrales nucléaires. Irradié, le pays est peu à peu évacué vers les états voisins. Tania, atteinte d’une longue maladie et originaire d’Afrique du Sud, attend son ordre d’évacuation dans une petite maison perdue dans les montagnes. Elle est veillée par Leona, son androïde de première génération que lui a offert son père. Toutes deux deviennent les dernières témoins d’un Japon qui s’éteint à petit feu et se vide par ordre de priorité, parfois selon des critères discriminatoires. Mais doucement, l’effroi cède la place à la poésie et la beauté.  (source : Allociné)

Sorti depuis le 10 mai 2017

Sword Art Online The Movie: Ordinal Scale (劇場版 ソードアート・オンライン -オーディナル・スケール-) de Itō Tomohiko (伊藤 智彦)

Distribué en France par Eurozoom (qui avait aussi exposé le public français au sublime your name. de Shinkai Makoto), Sword Art Online The Movie: Ordinal Scale s’adresse aux fans d’animation japonaise et aux aficionados de l’univers de SAO en particulier. Successivement light novel, manga puis anime, cette franchise tentaculaire jouit d’une très bonne popularité au Japon ainsi qu’en France et envahit maintenant les salles obscures pour le bonheur des petits et des grands.

Synopsis :
En l’an 2026, deux ans après avoir été libérés de S.A.O, Kazuto et ses amis survivants profitent enfin de jours paisibles. Récemment, la réalité augmentée est devenue possible grâce à l’Augma, et avec cette mode vient son lot de modifications du quotidien. Un nouveau jeu émerge « Ordinal Scale » qui devient rapidement si populaire que la réalité virtuelle s’en trouve délaissée. Kazuto, de nature peu athlétique, ne semble pas motivé par la réalité augmentée, mais c’est alors que d’anciens boss de S.A.O font leur apparition… Et d’autres fantômes du passé menacent de ressurgir… (source : Allociné)

Sorti depuis le 17 mai 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.